Un jardin pour destin

Le conte aux mille folies

Balade merveilleuse aux Jardins Secrets ( Vaulx )

À mi-chemin entre conte fantastique et balade onirique les Jardins Secrets vous invitent à plonger dans le labyrinthe imaginaire de votre enfance, un voyage sensationnel où s’entremêlent dans un savant délire : moucharabiehs, tours, citrouilles, fontaines et coqs … Dans ce théâtre mauresque exubérant un génie à l’ingénieux grain de folie semble s’être échappé de la lampe merveilleuse ! Un petit homme espiègle et facétieux comme Aladdin règne en maître sur les fleurs de l’impertinence du fabuleux jardin. L’alchimiste rebelle fait chanter la pâte à beignets, les formes et les couleurs avec une frénésie déconcertante ! Mais de quelle planète est-il tombé ? Quelle hardiesse créative pousse ce bâtisseur de l’improbable à jongler avec les cloîtres et les harems ? J’ai bien essayé d’interroger les fées « que nenni » secret bien gardé ! Un esprit farouche déambule dans les méandres fantasques de l’intrigant personnage ! Serait-il fils d’un voyageur du temps, débarqué du pays farfelu des gnomes ! Le marronnier centenaire, illustre ancêtre du lieu, regarde s’affairer dans ce jardin aux architectures étranges, « un chapelier toqué » qui fait valser sa reine de cœur et les enfants du bonheur. Mais la reine n’est pas dupe du manège ! Elle distille ses philtres d’amour avec la grâce silencieuse d’une sibylle. Dans l’ombre de sa toile, la muse enchanteresse peint sur les meubles chinés la fraîcheur rayonnante des fleurs sauvages qui ondulent sous ses pinceaux avec le geste aérien d’une dentellière.

J’ai savouré ce moment avec délectation, adoré les senteurs audacieuses de ce jardin unique à contre-courant des modes et du temps. Comme une énergie lumineuse vous accompagne, vous bouscule, vous interroge… J’ai imploré les citrouilles de me confier la clef du pays des songes, alors j’ai vu ressusciter mes châteaux de sable en palais éphémères, j’étais Shéhérazade des Mille et une nuits flânant sous un croissant de lune. J’ai cru voir Alice au Pays des Merveilles puis, sur un tapis volant j’ai papillonné de fleurs en arabesques dans cette sphère vertigineuse qui transforme les rêves inaccessibles en réalité ! J’ai plongé dans ce havre de paix, furetant dans les recoins avec un sourire exalté, pour voler au soleil le chant du silence et le ballet des abeilles. Alors mon ciel s’est allumé du feu sacré des étoiles, j’ai compris à travers ce jardin que la persévérance est folie, mais que la folie est l’élixir incandescent qui nourrit celui qui croit en ses rêves. Voilà donc le secret du petit homme ! « Fais de ta vie un rêve, et d’un rêve une réalité. »* Rigueur et anarchie, sagesse et excentricité, tant d’émotions sont cachées au détour d’une allée de calades patiemment enchevêtrées pour défier les années qui défilent. Tant de secrets chuchotés entre les vasques fleuries et les courbes généreuses des dames-jeannes sublimées par le sortilège de la lumière alanguie. Ce jardin est un bonbon oriental délicieux, sucré et épicé à la fois… Un jardin de larmes et d’amours, de sacrifices et de joies, le jardin d’une vie… En quittant ce microcosme intemporel où les roses frémissent sous l’allégresse du regard des fées, Le Petit Prince a glissé sa main dans la mienne et m’a susurré à l’oreille…**

« C’est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante… »*

Antoine de St Exupéry

**Conte écrit par MOINE Corinne


Echappées Belles aux Jardins Secrets

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est le-saule-et-leglantine_logo-3.png.

Rédaction//Moine Corinne

Photos prises avec l’aimable autorisation des Jardins Secrets

*Les photos estampillées LS&L sont soumises à des droits d’auteur.

*Les textes portant un astérisque sont l’entière propriété intellectuelle de la rédactrice.

5 1 vote
Article Rating
Subscribe
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments