[metaslider id=101]

Derniers Articles

Frissons d’automne

L'astre solaire blafard chancèle sur les berges du Rhône...

lire la suite de l'article

Poésie du vieux monde

Au pied du Vuache, l'illustre hameau de Chaumont veille sur ses légendes...

lire la suite de l'article

Un beau dimanche de mai…

Ses boucles emprisonnées sous les fleurs d’oranger éclairent son visage, d'une candeur solennelle. ...

lire la suite de l'article

À propos de moi

Sucrier ancien et rose de mon jardin…

Instant poétique

Je conçois mes bougeoirs avec des luminaires vintages, chaque pièce minutieusement démontée est réinterprétée au gré de mon inspiration.

Quand beaucoup peignent avec une logique zéro défaut, lisse et parfaite ! Moi je décape pour un effet vieilli « vécu » ! Je privilégie les peintures à émissions réduites car elles contiennent moins de polluants volatils. Mieux vaut peu mais de meilleure qualité environnementale !

Beaucoup de mes créations sont réalisées avec des peintures à base de caséine ( protéine de lait ), un composant naturel au rendu mat velours. Il est très rare que j’applique un vernis de finition, je trouve le résultat trop artificiel, j’opte plutôt pour la cire incolore ou teintée…

J’aime les couleurs aux accents végétales : mon jardin est ma source d’inspiration…

Il y a un avantage certain à transformer les objets anciens car ils sont « plus sains écologiquement ». Autrefois l’artisan utilisait le brou de noix pour teinter le bois brut. Ce colorant extrait de l’écorce de la noix est encore utilisé aujourd’hui. Vous avez certainement fait l’expérience de ces taches brunes indélébiles laissées sur vos mains après une maraude sous les noyers de votre enfance, n’est-ce pas ?

**Rédaction MOINE Corinne

Retrouvez-moi sur Pinterest



Mes mots de velours rose…

« Fragile poésie que ta vie oh ! ma rose, toi qui comme un joyau dans mon beau jardin poses. Tu t’éveilles aux aurores en un règne magnifique puis tapisses le sol en un destin tragique ! Tout doucement s’envole tes pétales éphémères, au gré des vents portés en une triste chimère… »**

« Prose en rose » écrit par Moine Corinne

*Prochain article « Un dimanche à la campagne », une balade poétique à Bange petit hameau des bords du Rhône

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est le-saule-et-leglantine_logo-3.png.

Rédaction/Photos/Moine Corinne

*Les textes sont l’entière propriété intellectuelle de la rédactrice.

*Les photos estampillées LS&L sont soumises à des droits d’auteur.

« Fais de ta vie un rêve, et d’un rêve une réalité. » Antoine de Saint-Exupéry

Le conte aux mille folies…

Avec mes chaleureux remerciements aux Jardins Secrets

À mi-chemin entre conte fantastique et balade onirique les Jardins Secrets vous invitent à plonger dans le labyrinthe imaginaire de votre enfance, un voyage sensationnel où s’entremêlent : moucharabiehs, tours, citrouilles et fontaines … Dans ce théâtre mauresque exubérant un génie à l’ingénieux grain de folie semble s’être échappé de la lampe merveilleuse ! Un petit homme espiègle et facétieux comme Aladdin règne en maître sur les fleurs impertinentes du fabuleux jardin. L’alchimiste rebelle fait chanter la pâte à beignets et les couleurs avec une frénésie déconcertante ! Mais de quelle planète est-il tombé ? Quelle hardiesse créative pousse ce bâtisseur de l’improbable à jongler avec les cloîtres et les harems ?

J’ai bien essayé d’interroger les fées « que nenni » secret bien gardé ! Un esprit farouche déambule dans les méandres fantasques de l’intrigant personnage ! Serait-il fils d’un voyageur du temps, débarqué du pays farfelu des gnomes ! Le marronnier centenaire, illustre ancêtre du lieu, regarde s’affairer dans ce jardin aux architectures étranges, « un chapelier toqué » qui fait valser sa reine de cœur et les enfants du bonheur !

J’ai savouré ce moment avec délectation, adoré les senteurs audacieuses de ce jardin à contre-courant des modes et du temps. Comme une énergie lumineuse vous accompagne, vous bouscule, vous interroge… J’ai imploré les citrouilles de me confier la clef du pays des songes, alors j’ai vu ressusciter mes châteaux de sable en palais éphémères, j’étais Shéhérazade des Mille et une nuits flânant sous un croissant de lune. J’ai cru voir Alice au Pays des Merveilles puis, sur un tapis volant j’ai papillonné de fleurs en arabesques dans cette sphère vertigineuse qui transforme les rêves inaccessibles en réalité ! J’ai plongé dans ce havre de paix, furetant dans les recoins avec un sourire exalté, pour voler au soleil le chant du silence et le ballet des abeilles.

Alors mon ciel s’est allumé du feu sacré des étoiles, j’ai compris à travers ce jardin que la persévérance est folie, mais que la folie est l’élixir qui nourrit celui qui croit en ses rêves. Voilà donc le secret du petit homme !

« Fais de ta vie un rêve, et d’un rêve une réalité. »*

Rigueur et anarchie, sagesse et excentricité, tant d’émotions cachées au détour des allées de calades… Tant de secrets chuchotés entre les vasques fleuries et les courbes généreuses des dames-jeannes. Ce jardin est un bonbon oriental délicieux, sucré et épicé à la fois… Un jardin de larmes et d’amours, de sacrifices et de joies, le jardin d’une vie… En quittant ce microcosme intemporel où les roses frémissent sous l’allégresse du regard des fées,

Le Petit Prince a glissé sa main dans la mienne et m’a susurré à l’oreille…

« C’est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante… »*

*Citations : Antoine de Saint-Exupéry

**Conte écrit par MOINE Corinne,


Shéhérazade

Alice au pays des merveilles

Gnome chantant

Château de sable

Palais de verre

Fée Jeanne



L’épopée enchantée des Jardins Secrets


En 1980, Alain et Nicole Moumen acquièrent une ferme en ruine sur la commune de Vaulx en Haute-Savoie. Alors, germe l’idée d’un jardin « fou » évoquant les souvenirs nostalgiques de leurs enfances. En 1994 la porte s’ouvre pour la première fois, dévoilant au grand jour le secret jusqu’alors jalousement caché sous le vieux marronnier. Les visiteurs sont immédiatement conquis par la poésie de ce jardin oriental. En 2018 c’est la consécration, avec l’obtention du label Jardin remarquable décerné par le ministère de la culture. Les jardins Secrets : un livre ouvert sur la ténacité d’un homme qui a fait naître avec le talent d’un architecte de l’absurde ses rêves de contrées lointaines… Je remercie la céleste fée Myriam pour m’avoir autorisé à photographier ses Jardins Secrets, dans ce refuge bienveillant, j’ai retrouvé les émotions délicieuses des contes de mon enfance.

« La persévérance est folie, mais la folie c’est l’élixir qui nourrit celui qui croit en ses rêves… »*

*Moine

Échappées Belles aux Jardins Secrets

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est le-saule-et-leglantine_logo-3.png.

Rédaction//Moine Corinne

Photos prises avec l’aimable autorisation des Jardins Secrets

*Les photos estampillées LS&L sont soumises à des droits d’auteur.

*Les textes sont l’entière propriété intellectuelle de la rédactrice.

 Ainsi reposent les secrets éternels

La reine des confitures…

À mes grands-parents…

Au matin la tiédeur campagnarde exhale le parfum miellé du vieux grenier assoupi dans mes souvenirs de petite fille… La porte s’ouvre sur mon livre de chevet, dont la page écornée me ramène sans cesse vers ces lignes choyées empreintes de bonheurs touchants. Ainsi je débarque au seuil de mon passé en sandalettes avec ma candeur enfantine, mon sourire moqueur et mes boucles blondes… La chicorée fumante dépose un voile de buée sur les carreaux de la cuisine. Le lait clapote dans mon bol, tourbillonne puis se fige à la surface en une ribambelle de bulles mousseuses.

Couchées sur un torchon en lin grossier, mes tartines dégoulinent de beurre frais et de l’amour de grands-parents attentionnés. Sur l’étagère, un chaudron en cuivre, des conserves en bocaux figées pour la postérité dans une poussière éclatante. Les pots de confiture de framboises, couronnés d’un chapeau de mousseline rayonnent sous la lumière du jour naissant. La reine du royaume de la mélasse : ma grand-mère veille sur son trésor comme sur la prunelle de mes yeux alléchés de gourmandise ! Je suis sa fougue turbulente du haut de mes huit ans, elle est ma foudre salvatrice !

Quel ingénieux tour de passe-passe, n’aurais-je pas échafaudé pour voler le précieux butin ! Bouche à miel et Mouche à beurre ! Ces mots claironnent dans ma mémoire aujourd’hui comme de savoureuses réprimandes. Gourmande, je suis restée, à qui la faute ? Tout doucement émerge de mes souvenirs lointains le joli chalet Chézerand où dort à jamais l’alchimie silencieuse des sirops de fleurs de pissenlits…

« Ainsi reposent les secrets éternels » s’esclaffait mon grand-père ! »

Lui qui s’esquivait aux aurores la besace débordante de gâteaux secs et de pâtes de coings, lui qui galopait dans ses alpages en quête de plantes médicinales aux pouvoirs bien étranges ! Mais qui était-il vraiment ? Je me pose encore la question si ce farceur amoureux des douceurs n’avait pas troqué sa faucille contre la baguette de Merlin l’enchanteur ! Alors peut-être suis-je une fée ! Assurément la fée des mots…

Oh ! mon Dieu quel merveilleux cadeau ! **

**Conte « Le grenier de ma grand-mère » écrit par Moine Corinne



Parfums d’enfance… 

« Vous aimerez, le grand lit aux boiseries moulurées, la couverture moelleuse comme un cocon douillet, le drap de lin qui gratte. Dans cette chambre feutrée, les parfums sont mêlés en poésies douceâtres qui bercent le coucher. Odeurs encaustiquées du vieux parquet en chêne, parfums de ma grand-mère pêle-mêle : rose musquée, lavande exquise et enivrant bonbon violette.

Trône au milieu de la pièce un royal pot de chambre, tout de bleu émaillé ! Un beau berceau d’osier avec des roues en bois, des poupons malicieux aux joues dodues et roses, si joliment vêtus d’une barboteuse de laine. Quand à la nuit tombée vous entendrez gémir d’un long murmure plaintif, l’armoire vénérée de notre famille, « de méchants rhumatismes dus à l’humidité », alors à mon grand regret sachez le bien,

il nous faudra partir.. ».**

**Conte « Le grenier de ma grand-mère » écrit par Moine Corinne

Photo : moi vers l’âge de 7 ans

Rédaction/Moine Corinne

Photos by Anita Austvika

*Les photos estampillées LS&L sont soumises à des droits d’auteur.

*Les textes sont l’entière propriété intellectuelle de la rédactrice.

en apprendre plus