[metaslider id=101]

Derniers Articles

D’ici et d’ailleurs…

Que m'importe les chemins empruntés...

lire la suite de l'article

Histoire de vie peu ordinaire

Chemin de la fin, Clarafond-Arcine Lydie et Marius...

lire la suite de l'article

Frissons d’automne

L'astre solaire blafard chancèle sur les berges du Rhône...

lire la suite de l'article

À propos de moi

Des mots sur les maux…

Mes mots rayonnent comme les fleurs des champs, ils s’envolent par monts et par vaux, puis rebondissent jusqu’aux brumes d’or du firmament, là où mes chers anges se mirent au couchant…

Ils s’en vont courtiser le hasard, enrubannés du velours rouge des coquelicots, une étoile chanceuse les accompagne, car mes mots sont parés de lumière pour illuminer l’horizon de divins reflets blonds.

Plus haut toujours plus haut, mes mots étourdissent le vent de mille chansons joyeuses, transformant les haillons des maussades hivers, en robes de bal, légères et merveilleuses.

Des mots pour raconter la fraîcheur candide de l’enfance, les bonheurs aux parfums d’œillet mignardise et la caresse maussade des chrysanthèmes qui fleurissent les tombes des êtres aimés.

Rien ne meurt jamais dans l’autel sacré de la mémoire, les mots dansent en cadence comme les flonflons des guinguettes de village, ils chuchotent à la pluie, à la brise, à l’orage.

Aux jours des soupirs amers, mes mots se troublent et glissent sur mes joues en larmes d’une pâleur éphémère.

Quand cette amertume vagabonde, laisse mes yeux vides de l’ardente braise, les mots de la mélancolie déroulent des spirales de poésies célestes, serties d’étoiles d’amour.

Sur un coussin d’écume argent, la fée complice de mes nuits sans lune, a déposé pour moi une offrande triomphante, des mots incandescents qui transforment mes tourments en apaisants délices.

Tout renaît, tout s’efface ne reste que les mots aux pouvoirs salutaires pour garder en mon cœur, une fleur vivace habillée de regrets et de folles espérances.**

**Conte « Écoute le vent chanter dans les blés » écrit par MOINE Corinne

Retrouvez-moi sur Pinterest



L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est le-saule-et-leglantine_logo-3.png.

Rédaction//Photos/Moine Corinne.

*Les textes sont l’entière propriété intellectuelle de la rédactrice.

*Les photos estampillées LS&L sont soumises à des droits d’auteur.

Sentier bucolique au pied du Vuache Clarafond-Arcine (Haute-Savoie)

La danse secrète des fées

Muses rieuses, vous dormez aux cœurs fardés des fleurs en des constellations silencieuses…

Orbes étranges, vos cheveux d’ange s’entremêlent dans la course du vent.

Mirage de l’éther, formes étranges drapées d’ombres légères, vous semez sur la quiétude des chemins, vos rires éclatants et mutins…

Forêts, rivières, respirent de charmantes chimères aux chants glorieux, bien loin de l’Homme avide et orgueilleux.

Dômes célestes, urnes terrestres cachent d’un voile sacré, des myriades de regards cristallins.

Sous les nuits d’or de juillet ou sous les frimas de décembre trône un monde enchanteur constellé de messages et de hasards, de prouesses entrelacées entre les cimes et les brouillards.

Ainsi reviennent jusqu’à la fin des temps, les nuits après les jours, les fruits après les bourgeons, les printemps après les hivers, muant les sentiers ombragés en aventures parsemées de mystères.

**Conte « Pieds nus sous la lune » écrit par MOINE Corinne

Retrouvez-moi sur Pinterest


Arche féérique

Lys Martagon

Plante protégée ne pas cueillir

Orchidée sauvage

Plante protégée ne pas cueillir


L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est le-saule-et-leglantine_logo-3.png.

Rédaction/Photos/Moine Corinne.

*Les textes sont l’entière propriété intellectuelle de la rédactrice.

*Les photos estampillées LS&L sont soumises à des droits d’auteur.

en apprendre plus