Vive la clef des champs !


Du côté de chez moi…

Un parfum de framboises sauvages

Témoin d’un passé oublié, aventurière en quête de sensations aux accents d’autrefois, j’ai troqué ma vie trépidante de citadine pour courir allègrement à travers champs ! Un terrain de jeux parsemé de mille découvertes rocambolesques et merveilleuses. Des trésors endormis, débusqués sous les ronces, les orties et autres végétations récalcitrantes. Mais ne vous y fiez pas, car dans cette épopée buissonnière j’ai souvent égratigné mon amour propre à courir après le temps perdu ! J’ai grandi à la campagne entre les champs de blés et le carillon mélodieux du clocher. J’aime voir s’épanouir les roses dans les allées de mon jardin, écouter le clapotis de la pluie blottie sous un arbre. C’est tellement triste de passer ses journées enfermée ! Alors une simple embardée sur un sentier périlleux, bordé de superbes ombelles d’angéliques, de camomilles odorantes m’inspire… Je n’ai qu’à remplir mon panier de délicieuses framboises sauvages pour m’enivrer encore des parfums de mon enfance : la crème fouettée moelleuse du framboisier de ma grand-mère, enfermé sous une cloche en verre, tel un trésor insaisissable ! **

Un matin dans mon jardin

Au détour d’un chemin un jardin romantique lové dans son écrin. À l’abri des regards, la lumière alanguie joue avec l’ambiance paisible de la nature sauvage, révélant l’authenticité d’un vieux cabanon caressé par les ombres du taillis épineux. Les pierres de rocaille à la patine brute, les parfums, les rayons du soleil matinal vagabondent dans mon esprit bohème. Derrière le portillon de bois délavé poussent mes tendres secrets… La fraîcheur de la menthe poivrée réveille de magnifiques bouquets de tulipes pourpres, des tapis veloutés de mousses odorantes se mêlent aux nuances chaudes du bois humide. Les roses anciennes offrent leurs cœurs exubérants à la brise légère pour charmer le jour frémissant. La mauve enjôleuse m’ensorcelle de sa magie délicate, sous ses feuilles soyeuses, la rosée distille des fragrances de muguet comme aux premiers jours de mai. L’exquis désir de la fraise sauvage titille mon cœur de mille promesses gourmandes et futiles. Goûter enfin au plaisir simple des matins paisibles et solitaires cachée au fond de mon merveilleux jardin ombragé. Sentir la caresse du soleil complice qui darde ses rayons sur la sublime rambarde de fer forgé puis me laisser glisser avec volupté dans la magie des couleurs pour accrocher mes rêves les plus fous aux ailes des oiseaux.**

**MOINE Corinne

« Ne cherchez plus le bonheur en vain car il est sagement caché au fond de votre propre jardin… »


Vive la clef des champs !

*Le secret des arbres » Vous ne verrez plus jamais les arbres comme avant !

Rédaction//Moine Corinne

Photos by Anita Austvika

*Les photos estampillées LS&L sont soumises à des droits d’auteur.

*Les textes sont l’entière propriété intellectuelle de la rédactrice.

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments