Nature bien inspirée !

Le cueilleur d’arbres…

Un vieil ermite, s’arrêta pour un temps dans une contrée inconnue, des arbres aux ramures épineuses tapissaient d’ombres pesantes la rivière asséchée… Ni chants d’oiseaux, ni fleurs, ni même le souffle du vent ! Chemin faisant, il rencontra un étrange personnage qui parlait avec éloquence, il disait chercher en vain « la fleur de vie éternelle ».

Comme il veillait aux secrets de la grande magicienne Nature, notre sage ermite lui dévoila la lanterne de sa connaissance afin de l’éclairer juste un peu…

Au détour d’un bosquet il s’assoupit adossé à un grand chêne, il faut dire que bien que sa sagesse fut grande, son âge avancé lui pesait un peu parfois ! Quand l’obscurité d’une noirceur extrême enveloppa la forêt, une créature terrifiante tenta de lui dérober son savoir.

Voyant sa fin toute proche, le sage esprit se tourna vers son assaillant avec un sourire rayonnant d’amour. Allez savoir pourquoi, le ciel soudain se mit en rage… Des vents abominables rugirent des quatre points cardinaux, les arbres se dépouillèrent de leurs feuillages… Alors que les tonnerres du chaos jetaient des éclairs de feu sur le sol, une lumière de sagesse prodigieuse jaillit de la cime de l’illustre chêne.

Son éclat magistral aveugla la créature qui s’évapora dans l’abîme de sa trahison.

Comme par enchantement un soleil radieux réveilla des myriades de fleurs et d’oiseaux multicolores, la rivière chanta à tue-tête. Le vieil ermite reprit sa route guidé par sa seule sagesse, derrière la colline autrui l’attendait déjà.

Morale de cette belle histoire :

« La nature appartient à celui qui l’écoute, sa sagesse aveugle les ignorants… »**

**Conte « Le cueilleur d’arbres » écrit par MOINE Corinne



Hommage à Lorenzo Pellegrini

Habité par une force surnaturelle qui m’échappe encore et qui m’a ému jusqu’aux larmes ce lutin jovial veillait sur son monde végétal bien loin des turpitudes de ses congénères humains ! Caressant l’écorce et la feuille de « ses frères de sève » avec une compassion désarmante. Une communion absolue avec la nature que le vieux « troll bûcheron » cultivait d’une main maternelle… Incontestablement il était animé de cette âme d’enfant émerveillé dont la quête existentielle dépourvue d’artifices, nous invite à faire notre propre introspection… On raconte que depuis ce triste jour où il partit rejoindre la forêt des étoiles, un vieil ermite solitaire éclaire de sa lanterne les promeneurs égarés…

« Le secret des arbres » Cliquez pour découvrir un monde fascinant…


« La nature appartient à celui qui l’écoute sa sagesse aveugle les ignorants »

Moine Corinne

*La photo en début d’article est réalisée sous Clarafond-Arcine avec vue sur le Vuache Haute-Savoie

*Photos réalisées sur la zone prorégée du plateau des Daines au pied du Vuache Haute-Savoie

Rédaction/Photos/Moine Corinne

*Les photos estampillées LS&L sont soumises à des droits d’auteur.

*Les textes sont l’entière propriété intellectuelle de la rédactrice.

5 1 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments