Mignonne allons voir…

Sucrier ancien en porcelaine et rose « Ronsard » … de mon jardin !

Les couleurs de la rose

La rose est célébrée depuis l’Antiquité par de nombreux poètes, écrivains et peintres, elle est devenue la reine incontestée des fleurs… Appréciée autant pour la richesse de ses couleurs que pour ses effluves captivantes, sa majesté la rose s’impose aussi chez de nombreux parfumeurs. Au cœur du petit village provençal de Pegomas la famille Mul cultive dans le respect des traditions « la rose centifolia » pour la célèbre maison Chanel. Ce type de rose ne fleurit qu’en mai ! Cueillie à la main pour épargner sa fragilité, la belle égérie est après distillation incorporée à l’iconique Chanel N°5. Voilà donc la jolie fleur fétiche portée aux nues par des femmes du monde entier. La rose est également omniprésente dans la décoration : tapisserie, linge de maison, vaisselle etc… Une manière de nous piquer au vif afin de nous rappeler combien elle est inspirante « elle » la muse fétiche du poète Ronsard ! Elle souffle son parfum de fraîcheur dans notre quotidien, elle n’est pas du tout ringarde comme on voudrait nous le faire croire ! Tout est une question de dosage ! Fuyiez le tout en rose ou roses à votre guise, vous risqueriez une overdose ! Un ravissant bouquet dans une théière en porcelaine c’est plutôt de bon goût n’est-ce pas ? Moi j’aime ce mélange spontané de mes objets chinés et des roses de mon jardin, un soupçon de bohème mêlé de fantaisie créative en-veux-tu-en-voilà ! Le style shabby qui proscrit les couleurs vives et clinquantes s’harmonise avec délicatesse aux teintes enjôleuses de nos amies les roses. Alors on remet à l’honneur les peintures aux tendres « pastel », les blancs velours, les verts amande. On accessoirise sa décoration avec des tissus fleuris style Liberty, le joli bouquet de mariée aux roses passées d’époque, trônera avec élégance sous une cloche de verre simplement posée sur un guéridon. Histoire de plonger d’un regard dans les souvenirs du grand jour ! Le bonheur est dans la rose n’en doutez pas !**

**MOINE Corinne


Comment réinventer les objets anciens ?

1- Les frontons des vieilles armoires

-Souvent délaissées au fond du grenier, les vieilles armoires ne font plus recette « car trop imposantes » et finissent bien souvent à la déchetterie. Si vous avez le cœur à l’ouvrage, n’hésitez pas à récupérer leurs frontons ouvragés pour une revisite en patère. J’utilise des couleurs douces pour mes patines puis je choisis des poignées en porcelaine coordonnées (photo ci-dessus). À accrocher au-dessus d’un meuble de famille avec chapeaux de paille pour une ambiance romantique délicieusement décalée !

2- Les objets anciens en régule

-Le régule est un alliage d’étain ou de plomb et d’antimoine, principalement utilisé pendant la Première Guerre mondiale en remplacement du cuivre pour la réalisation d’objets décoratifs, le cuivre étant à cette époque utilisé pour la fabrication de munitions. Nous trouvons encore beaucoup d’objets en régule sur les brocantes, pour exemple ce splendide angelot (ci-dessous), monté sur un soliflore… Je privilégie toujours la patine blanche, grise et le bleu Gustavien pour transformer ce type d’objet… Il n’est pas nécessaire d’utiliser de sous-couche, le résultat est assez surprenant !


« Les couleurs d’églantine » sont sur Pinterest

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est le-saule-et-leglantine_logo-3.png.

Rédaction/Photos/Moine Corinne.

*Les photos estampillées LS&L sont soumises à des droits d’auteur.

*Les textes sont l’entière propriété intellectuelle de la rédactrice.

4 1 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments