Il était une fois un cœur d’or…

« Dis à ton tour maintenant que la vie n’a d’importance que par une fleur qui danse sur le temps… » Gilbert Bécaud

N’abandonnez jamais vos rêves !

Il y a fort longtemps on raconte qu’une princesse nommée Fleur dansait inexorablement tout l’été en maudissant la saison d’automne qui lui volait la couleur gracieuse de sa robe. « Je veux l’or des étoiles pour briller au firmament ! Je veux les rayons du soleil pour faire palpiter mon cœur ! Je veux la douceur du vent pour souffler mes pétales d’améthyste s’écriait-elle insouciante ! ». Brutalement les premiers frimas de l’hiver s’éveillèrent recouvrant d’un manteau immaculé la terre jonchée des flocons qui voltigeaient dans le ciel gris. Frémissante, le cœur grelottant elle n’en faisait qu’à sa tête et continuait de danser sans songer qu’elle perdrait inévitablement sa robe dont le velours se recroquevillait déjà sous les assauts cinglants de l’hiver. « Je veux le soleil pour réchauffer mon cœur prisonnier des glaçons ! Je veux mes couleurs pour réveiller la chaleur de l’été ! J’ai froid, j’ai si froid ! Cette fois je suis perdue s’écria-t-elle ! ». Notre princesse regarda l’horizon noyé dans la brume, ses yeux se brouillèrent de larmes puis dans une dernière danse elle maudit encore une fois l’hiver… Son cœur se disloqua et roula sur le sol, la Fée du vent emporta sous ses ailes glaciales son dernier soupir. Au printemps, quand le sortilège de l’hiver fut rompu, un cœur ciselé d’or tel un talisman sortit de la terre endormie. La Princesse Fleur plus belle encore qu’autrefois, portait une robe d’un velours améthyste somptueux et une couronne sertie d’opales magnifiques qui brillaient jusqu’à l’infini, sous les rayons du soleil. Confuse elle cacha sa tête dans ses mains et pleura à chaudes larmes en regrettant amèrement d’avoir ignoré le vrai sens de la vie. Alors comme par magie le Prince Printemps, lui murmura tendrement à l’oreille : « La vie est pareille aux saisons vois-tu ! Il te faudra d’abord endurer la froideur de l’hiver pour pouvoir enfin caresser d’une danse la beauté d’un été…». Elle s’inclina en signe de reconnaissance comprenant ce que ces mots voulurent dire. Ils s’épousèrent dans l’immensité étoilée du ciel, la Fée du vent souffla des quatre coins de la terre pour sceller cette union. Dans mon royaume imaginaire il existe désormais une fleur mystérieuse qui danse qu’importe les saisons et qui danse encore même sous la froideur des hivers, cette fleur superbe se nomme « Obstination ».**

**Conte  » Princesse Fleur » écrit par MOINE Corinne.
 

Retrouvez-moi sur « Pinterest » parmi tant d’autres…


Cosmos dansant sous le soleil


Moralité de cette histoire !

« Si la vie vous impose des hivers, ne pensez qu’à votre but… N’abandonnez jamais, car de la volonté et de l’obstination naissent les rêves les plus fous… »

Rédaction/Moine Corinne

*Les photos estampillées LS&L sont soumises à des droits d’auteur.

*Les textes sont l’entière propriété intellectuelle de la rédactrice.

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
SEVY
17 octobre 2018 19 h 30 min

C’est fou comme c’est beau… Magnifique texte, comme d’habitude <3