Ainsi naissent les étoiles…

Rien n’est impossible !

Une radieuse année 2020 à vous tous et toutes…

Il y a bien longtemps lorsque le monde en était encore à ses balbutiements on raconte que le ciel et la terre ne formaient qu’une seule immensité. Dans la profondeur obscure de l’horizon, la lune vînt au monde ronde et pleine, elle était parfois si dorée qu’elle en paraissait blonde. Un soir où elle fixait la nuit déserte tapie derrière la chevelure sombre des arbres d’un vallon, elle fut en proie à une solitude extrême : « Je vais dit-elle chercher une étoile ! Rien n’est impossible à qui le veut vraiment ! » Pourtant quand il lui semblait avoir trouvé cette légendaire étoile, celle-ci se consumait en une lumière étrange constellée d’une poussière blanchâtre qu’on appelle aujourd’hui : voie lactée. Puis vint un soir opportun où le vent soufflait puissamment sur sa blondeur exquise, ce jour-là elle s’éclipsa en criant : « Ô toi gardien de l’éternité, cette nuit je chevaucherai vers ta lagune, je vaincrai ton obscurité puis ferai naître d’autres lumières ! » Elle voyagea sans relâche par monts et par vaux, franchissant les montagnes puis les océans, sa rondeur au halo vermeil dessinait sur la voûte des cieux des oriflammes de feu. Elle lutta sans un frisson de découragement, ce fut un voyage harassant, si harassant d’ailleurs qu’elle en devînt blême par moments puis elle se métamorphosa en un croissant ivoire incandescent. À travers les nuées épaisses, d’une lueur tremblante elle émergea des ténèbres faisant valser des ombres fantastiques sur la terre : « Je vais dit-elle trouver mon étoile ! Rien n’est impossible à qui le veut vraiment ! » Mais par une nuit étrange, des éclairs magistraux barrèrent sa route alors elle s’égara dans le gouffre du temps. Abattue de désespoir elle s’assoupit sur un bosquet d’orages en sanglotant « Je vais dit-elle trouver mon étoile ! Rien n’est impossible à qui le veut vraiment ! » Pendant des nuits entières ses larmes filantes d’une absolue clarté flottèrent en embrasant l’obscurité d’un déluge de mille feux mêlés d’or et de lumière.. Depuis ce jour par de belles nuits claires ondulent dans un ballet mystique la lune et les étoiles du firmament… La plus radieuse « L’étoile du Berger » ouvre la marche glissant sur son chariot d’argent telle une flamme éternelle.**

**Conte « Ainsi naissent les étoiles » écrit par MOINE Corinne


« Si vous vous égariez un tant soit peu, ce conte se veut être une lueur d’espoir, il vous donnera le courage nécessaire pour aller de l’avant. Faites-moi confiance ! Merci à tous et toutes pour vos messages de sympathie, vos partages sur Facebook /Pinterest. Parfois nos routes sont parsemées d’embûches, je vous l’accorde mais la patience et la détermination viennent à bout de tous les obstacles. Voilà 2 ans mon blog voyait le jour pour partager avec vous mes mots, mes émotions et mes passions teintées des lumières d’antan. Je ne triche pas, ne cherche pas non plus à être une autre personne que moi-même. Le saule et l’églantine est une petite étoile perdue dans la stratosphère d’internet certes, mais cette petite étoile brille de mille feux d’amour et de sincérité ».

« Bien heureux les cœurs purs qui survivent aux sombres desseins du destin car une mère étoile, les guide vers le bon chemin… »*

*Moine Corinne

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est le-saule-et-leglantine_logo-3.png.

Rédaction / Moine Corinne

Photos from Unsplash

*Les photos estampillées LS&L sont soumises à des droits d’auteur.

*Les textes portant un astérisque sont l’entière propriété intellectuelle de la rédactrice.

5 1 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments